Evénements

Mardi 08 mai 2018, 18:30 - 20:00

Les marchands et le temple. La société chrétienne et le cercle vertueux de la richesse entre Moyen Age et Temps Modernes

Giacomo Todeschini, ancien professeur d’histoire médiévale

Chaire Yves Oltramare

Auditorium A2
Maison de la paix, Genève

Max Weber a bâti  sa construction de l’histoire de l’esprit du capitalisme à partir du calvinisme. Mais, lorsque l’on considère la réflexion économique du Moyen-Âge et des débuts de l’Âge moderne en Europe occidentale, on constate l’absence de toute « pensée économique » structurée et systématique. En revanche, on peut identifier plusieurs galaxies conceptuelles et lexicales, enracinées dans le droit et la théologie des chrétiens d’Occident, qui produisent des mots et des discours. Ce sont ceux-ci qui, aux siècles suivants, deviendront les éléments constitutifs du langage des économistes, jusqu’à la fondation formelle d’une science économique par les économistes « classiques ».

 

Todeschini.jpgGiacomo Todeschini a été professeur d’histoire médiévale à l’Université de Trieste (1979-2016). Ses études se sont concentrées sur le développement des théories, des lexiques et des langages économiques médiévaux et modernes ; ses recherches se sont aussi focalisées sur  les discours concernant l’infamie et l’exclusion des marchés entre Moyen Age et Age moderne, sur le rôle et le signifié des juifs dans ces marchés et sur la formation des stéréotypes correspondants. Giacomo Todeschini a été Visiting Professor à l’École Normale Supérieure de Paris (2001), Fellow à l’Oxford Centre for Hebrew and Jewish Studies (2004), membre de l’Institute for Advanced Study (Princeton, 2008) et fellow du Wissenschaftskolleg (Berlin, 2017).  

La chaire Yves Oltramare Religion et politique dans le monde contemporain a pour mission d’apporter une contribution scientifique majeure à l’analyse de l’impact des rapports entre religion et politique sur l’évolution des sociétés et du système international.

 

REGISTRATION / INSCRIPTION