Budgets genre, pouvoirs et transformations sociales

Objectifs et contenu

Ce cours se penche sur les apports de l’économie féministe à l’analyse et à la planification du développement. Les budgets genre sont abordés en tant que processus et outils d’analyse de la gestion des finances publiques, associatives, mais aussi privées. En effet, les finances et les budgets sont l’expression de rapports de pouvoir entre et parmi les hommes et les femmes, dans la société en général et dans les organisations de développement en particulier. Ils reflètent aussi des choix macroéconomiques qui ignorent en grande partie les inégalités de genre au sein du ménage et de la société en général et, de fait, les reproduisent et les amplifient.

L’objet de cette formation est donc d’analyser les mécanismes de production et reproduction des inégalités de genre sous-tendus par les politiques macro-économiques et d’identifier les moyens de lutter contre ces inégalités à travers les budgets prenant en compte le genre.

Des articles, résultats de recherches, études de cas, ainsi que des documents audiovisuels sont étudiés et discutés. Des outils opérationnels (analyse, mise en œuvre, suivi) sont abordés et éclairés par le partage des expériences de terrain des enseignantes et des participant-es. La formation encourage l’adoption d’une posture réflexive.

Les sessions du cours aborderont les questions suivantes :

  • Rappels sur les concepts et théories du genre, de l’économie du développement et sur l'économie féministe
  • Genre, économie du ménage et macroéconomie
  • Budgets sensibles au genre (outils, processus, études de cas, exercices)
  • Planification et suivi de la budgétisation sensible au genre dans les organisations
  • Perspectives sur le financement de l’égalité