Transformations des configurations familiales et des représentations de la masculinité et de la féminité en Suisse

Projet FNS/ PNR 60 : 406040_129309/1

Équipe de recherche

  • Yvan Droz (IHEID)
  • Fenneke Reysoo (IHEID)
  • Valérie Miéville-Ott (AGRIDEA)
  • Ruth Rossier (Agroscope-ART, Tänikon)
  • Jeremy Forney, (IHEID)
  • Sandra Contzen (Hochschule für Agrar-, Forst- und Lebensmittelwissenschaften - HAFL, Zollikofen).

Résumé

Depuis quelques décennies, les bouleversements du contexte économique et politique du monde agricole suisse ont profondément modifié les modes de production et de reproduction des exploitations agricoles. La politique agricole suisse a des effets différenciés sur les hommes et les femmes et sur les représentations de la masculinité et de la féminité. Nous établirons une typologie des différentes configurations familiales et de couple dans les exploitations agricoles, puis nous identifierons les facteurs – symboliques, institutionnels et biographiques – qui facilitent l’émergence de nouvelles configurations. Dans un second temps, nous étudierons des petites et moyennes entreprises suisses afin d’envisager une possible généralisation des transformations de genre identifiées dans le monde agricole.


Description du projet

Depuis deux décennies, les bouleversements du contexte politico-économique du monde agricole suisse ont modifié les modes de (re)production des exploitations agricoles. La politique agricole suisse et les dispositions légales eurent des effets différenciés sur les hommes et les femmes, ainsi que sur les représentations de la masculinité et de la féminité. L’agriculture présente des modalités variées d'organisation des sphères productives et reproductives, où les hommes et les femmes, ainsi que les différentes générations jouent des rôles spécifiques.

Nous proposons trois pistes d'investigation. En premier lieu, nous dresserons l’inventaire des politiques publiques agricoles et les dispositions légales au cours des trois dernières décennies. Ont-elles été sensibles à la prise en compte de l’égalité des chances entre hommes et femmes ? Dans quelle mesure cette (in)sensibilité se reflète-t-elle par l'attribution des lignes budgétaires ? Nous analyserons les effets différenciés des politiques sur les hommes et les femmes : modalités d'héritage d'une exploitation agricole, critères d'éligibilité des paiements directs, possibilités de participation à des activités de reconversion, etc.


En deuxième lieu, l'étude portera sur les exploitations agricoles familiales et les modalités d'organisation des sphères productives et reproductives. Par une étude de la division des tâches selon le sexe et la génération et la collecte de récits de vie, nous établirons les caractéristiques individuelles et structurelles des transformations de genre. Nous analyserons les représentations de la masculinité et de la féminité et leurs variations dans le temps.
En troisième lieu, nous synthétiserons ces résultats pour dégager les diverses pratiques et configurations sociales qui s'actualisent dans un monde agricole en pleine redéfinition. Nous identifierons les facteurs qui influencent l'émergence de nouveaux régimes de genre et de générations, peut-être plus égalitaires. Enfin, nous étudierons des petites et moyennes entreprises suisses afin d’envisager une possible généralisation des transformations de genre identifiées dans le monde agricole.

Voir le rapport d'activités 2012

Contact

yvan.droz(at)graduateinstitute.ch
fenneke.reysoo(at)graduateinstitute.ch

Lire «Les paysannes travaillent de plus en plus», extrait du Bulletin du PNR 60

Pour savoir plus sur les autres projets PNR60