07 February 2018

Travailler dans les domaines de l’environnement et de la durabilité

665771418

Plus de 300 anciens s’engagent au quotidien dans ces domaines. Portraits de trois d’entre eux, au niveau genevois, européen et international.

Antonio Hodgers, Conseiller d’État, DALE, Genève

Né à Buenos Aires peu de temps avant que la dictature militaire (1976-1983) fasse plus de 30’000 victimes par «disparition forcée», parmi lesquelles son père, et qu’elle jette sur les routes de l’exil environ un million de personnes, dont sa mère, sa sœur et lui-même, Antonio Hodgers arrive en Suisse en 1981 comme requérant d’asile après avoir séjourné dans de multiples pays. Il y obtient le statut de réfugié politique, grandit à Meyrin et est naturalisé en 1990. 

Son parcours d’étudiant, lié à son engagement, se déroule à l’Institut, où il obtient son master en études du développement en 2004. Professionnellement, c’est un entrepreneur. Après avoir créé une entreprise de livraison de DVD à domicile pendant ses études, il fonde ensuite, avec deux associés, un bureau conseil en matière de mobilité, qu’il quitte fin 2013.

Antonio Hodgers_IHEID_Alumni.jpgIl trouve dans l’écologie politique les propositions qui répondent à une vision globale du monde. C’est naturellement qu’il adhère au parti «Les Verts» en 1997. Il est alors élu au Grand Conseil (parlement genevois), puis réélu en 2001 et 2005. Pour lui, entre l’échec du socialisme réel à la fin du XXe siècle et les abus du néolibéralisme en ce début du XXIe, l’écologie politique propose un projet de société basé sur la durabilité, la proximité et l’envie du lendemain.

En 2007, il est élu au Conseil national (parlement suisse), puis réélu en 2011, assurant la présidence du groupe parlementaire des Verts de 2011 jusqu’à son départ en 2013. 2012 est une année symbolique puisque Antonio Hodgers est le premier Suisse naturalisé – et l’un des rares Suisses romands – de l’histoire du pays à prononcer le discours du 1er Août sur la prairie du Grütli.

*  *  *  *  *


Nathalie Lhayani, Conseillère chargée des affaires européennes auprès du Ministre de la transition écologique et solidaire et des Secrétaires d’Etat auprès du Ministre, Paris 

Née en 1975 à Téhéran, Nathalie Lhayani obtient son master en économie internationale en 2000. Elle débute sa carrière dans le développement durable pendant ses études, à l’ICTSD et à l’OMC. Elle se consacre ensuite aux affaires européennes, d’abord comme assistante parlementaire du député Philippe Herzog, puis comme directrice des études au sein du think tank Confrontations Europe.

Après le «non» au Traité constitutionnel européen, elle fonde, en 2006, le média en ligne d’information sur les politiques européennes EurActiv France afin de contribuer à l’amélioration de l’information des Français sur l’Europe et à une plus grande transparence dans l’élaboration des politiques européennes.

Nathalie Lhayani_IHEID_Alumni.jpgEn 2009, Nathalie Lhayani rejoint la Représentation de la Caisse des Dépôts auprès des institutions européennes. Elle y suit les questions de régulation financière et budgétaires et celles relatives à l’énergie et au climat. En 2012, après avoir fait campagne dans l’équipe Europe de François Hollande, elle rejoint le cabinet du ministre délégué chargé des Affaires européennes en tant que conseillère chargée des relations avec le Parlement européen, la société civile et les centres de réflexion. En 2014 et 2015, elle se consacre aux questions de financement de la lutte contre le changement climatique à la Caisse des Dépôts et organise, dans le cadre de la COP 21, le Climate Finance Day qui permettra de mobiliser les acteurs financiers pour réorienter les capitaux privés vers une économie bas carbone. Depuis juillet 2016, elle occupe les fonctions de conseillère chargée des affaires européennes auprès de Nicolas Hulot, Ministre français de la transition écologique et solidaire et de Brune Poirson, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre.

*  *  *  *  *


Patricia Espinosa Cantellano, secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (UNFCCC)

Patricia Espinosa Cantellano_IHEID_Alumni.jpgNée en 1958 à Mexico, Patricia Espinosa Cantellano est titulaire d’un master en droit international obtenu à l’Institut en 1987. Elle est Ambassadrice mexicaine en Allemagne de janvier 2001 à juin 2002 et en Autriche de juin 2002 à novembre 2006, puis Secrétaire des Affaires étrangères du Mexique entre 2006 et 2012. Patricia Espinosa Cantellano redevient Ambassadrice du Mexique en Allemagne de 2013 à 2016, avant d'être nomée par le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, au poste de Secrétaire exécutif de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (UNFCCC), le 18 mai 2016.