12 October 2017

HUG : nouveau directeur des affaires extérieures

A 52 ans, le directeur des affaires extérieures des HUG, Alexandre Epalle, se décrit comme un catalyseur de projets s’employant à favoriser l’émergence de partenariats. Rencontre avec l’un des pionniers du développement durable à Genève.

Qu’est-ce qui vous motive?
J’apprécie le contact, le travail collaboratif. J’aime réunir des gens, tisser des liens, jeter des ponts et mener à bien des projets communs. Mais tout cela doit avoir du sens, apporter un plus à la collectivité. C’est essentiel pour moi. Je pense faire partie de ces nombreux professionnels dont la motivation est fortifiée par la seule idée du bien commun.

Alexandre Epalle_HUG_IHEID_alumni_3.jpgVous semblez fait pour les affaires extérieures, un poste transversal par excellence?
J’ai toujours évolué dans des domaines transversaux: environnement, développement durable, économie, relations régionales et transfrontalières... Dans ces matières il faut réunir des partenaires improbables autour de projets communs. Les HUG, avec la richesse et la diversité des activités qui y sont menées me semblent, en effet, constituer une suite plus que cohérente.

Vous avez fait l’essentiel de votre carrière à l’Etat?
Oui. Après quelques années dans le secteur bancaire, j’ai rejoint les services du conseiller d’Etat Robert Cramer. En 2001, j’ai dirigé le premier service du développement durable. En 2009, j’ai intégré le département des affaires régionales, de l’économie et de la santé, en tant que secrétaire général adjoint chargé des questions régionales et transfrontalières.

Puis vous passez de l’écologie à l’économie?
En 2013, je suis en effet devenu secrétaire général adjoint chargé des questions économiques au département de la sécurité et de l’économie. J’ai notamment élaboré la Stratégie économique régionale 2030, première du genre pour le canton. Ce document donne un cap en précisant les objectifs stratégiques. Parmi ces derniers, certains sont centrés sur l’innovation et les sciences de la vie et concernent directement les HUG.

Avez-vous déjà défini votre action aux affaires extérieures?
D’ici la fin de ce trimestre, nous dégagerons des axes stratégiques. Ils concernent les mises en relation, accords et conventions avec les acteurs externes aux HUG (économiques, associatifs ou institutionnels) aux échelles cantonale, régionale, nationale et internationale. La DAE doit être au service des autres et leur apporter une réelle valeur ajoutée... Et également être visible pour qu’ils développent le réflexe de s’adresser à nous.

Propos recueillis par André Koller pour HUGMAG

Bio+
1964 Naissance à Genève
1992 Licence en sciences politiques, Université de Genève
1995 Diplôme d’études supérieures en relations internationales, HEI, Genève
1997 Adjoint à la direction générale de l’environnement
2001 Directeur du service du développement durable
2009 Secrétaire général adjoint aux affaires extérieures
2013 Secrétaire général adjoint aux questions économiques
2016 Directeur des affaires extérieures, HUG