jean-françois-leguil-bayart.jpg

Jean-François Bayart

Titulaire de la chaire Yves Oltramare
Professeur, anthropologie et sociologie du développement

PhD, Sciences Po, Paris

Jean-François Bayart est spécialiste de sociologie historique et comparée du politique. Il est également directeur de la chaire d’Etudes africaines comparées de l’Université Mohammed VI Polytechnique (Rabat) et président du Fonds d’analyse des sociétés politiques et du Réseau européen d’analyse des sociétés politiques.

Chercheur au CNRS de 1976 à 2015, directeur du Centre d’études et de recherches internationales de la Fondation nationale des sciences politiques de 1994 à 2000, fondateur des revues Politique africaine (en 1980) et Critique internationale (en 1998), ainsi que de la collection « Recherches internationales » aux Editions Karthala (en 1998), membre du comité de rédaction d’African Affairs (depuis 1983), il s’est notamment intéressé à la place du fait religieux dans la formation de l’Etat en Afrique et en Asie antérieure (Turquie, Iran), en proposant une nouvelle problématisation de l’identité, de la culture et de la globalisation. Dans cette perspective, il a en particulier publié L’Etat en Afrique : la politique du ventre (Fayard, 1989 et 2006 ; Polity, 2009), L’Illusion identitaire (Fayard, 1996 ; University of Chicago Press, 2005), Le Gouvernement du monde : une critique politique de la globalisation (Fayard, 2004 ; Polity, 2007), L’Islam républicain : Ankara, Téhéran, Dakar (Albin Michel, 2010) et Les Etudes postcoloniales : un carnaval académique (Karthala, 2010). Il a également dirigé ou codirigé plusieurs ouvrages, dont Religion et modernité politique en Afrique noire : Dieu pour tous, chacun pour soi (Karthala, 1993) et La Cité cultuelle : rendre à Dieu ce qui revient à César (Karthala, 2015, en collaboration avec Ariane Zambiras). Il a enseigné principalement à Paris, Lausanne, Turin, Genève et Rabat. En France, il a été consultant permanent du Centre d’analyse et de prévision du Ministère des affaires étrangères (1990-2004) et membre de la Commission du Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale (2012-2013).