Evénements

Mardi 22 mai 2018, 12:30 - 13:30

Conférence dansée : Violence et religion en Afrique

Les Rendez-vous de la chaire Yves Oltramare « Religion et politique dans le monde contemporain »

Auditorium Ivan Pictet
Maison de la paix, Geneva

Le rapport privilégié que la religion entretiendrait avec la violence est un poncif. En proie au djihadisme et au radicalisme politique du christianisme évangélique, l’Afrique semble être un cas d’espèce. Mais de quelle violence, de quelles religions, et même de quelle Afrique parle-t-on ? La guerre, en Afrique, a été politique, et non pas religieuse. Elle a eu pour enjeu le contrôle de l’Etat et des ressources, plutôt que celui des âmes, même si elle a pu emprunter, ici ou là, le langage de Dieu. Le chassé-croisé de la violence et de la religion doit être analysé au cas par cas, à l’échelle des terroirs historiques. Apparaît alors un objet sociologique circonscrit : des mouvements armés d’orientation religieuse, aussi bien islamique que chrétienne, conduisent des insurrections sociales, mais occupent une place marginale dans les interactions entre Dieu et César.

Jean-François Bayart, politiste, et Alioune Diagne, danseur, conjugueront leurs modes respectifs d’expression pour donner à réfléchir sur ce rapport complexe entre religion et violence, au cours d’une performance qu’ils ont créée à Paris, le 9 février 2018, lors de la Xe  Rencontre européenne d’analyse des sociétés politiques.

jean-françois-leguil-bayart.jpgJean-François Bayart est professeur d’anthropologie et sociologie à l’IHEID de Genève, et titulaire de la chaire Yves Oltramare « Religion et politique dans le monde contemporain ». Jean-François Bayart est spécialiste de sociologie historique et comparée du politique. Il est également directeur de la chaire d’Etudes africaines comparées de l’Université Mohammed VI Polytechnique (Rabat) et président du Fonds d’analyse des sociétés politiques et du Réseau européen d’analyse des sociétés politiques.

alioune-diagne.PNGAlioune Diagne est danseur, chorégraphe et fondateur du Festival international Duo Solo Danse de Saint-Louis, Sénégal. D'abord auto-didacte, il a suivi des formations en danse contemporaine de Salia Sanou et Seydou Boro (Burkina Faso), Kettly Noël (Mali), Germaine Acogny, Cire Beye et Hardo Ka (Sénégal). Après la création de deux solos (Blabla - 2008 et This line is my path - 2009), il a connu un grand succès avec le trio Banlieue (2012). Son dernier spectacle Siki est un solo, inspiré de la vie du premier champion du monde de boxe noir, Battling Siki. Alioune a également interprété le solo Flora du chorégraphe Kenzo Kusuda au Korzo Théâtre (La Haye, Les Pays-Bas), et un rôle dans Fagaala de Germaine Acogny.

Cette conférence fait partie des rendez-vous de la chaire Yves Oltramare « Religion et politique dans le monde contemporain ».

Credit Antoine Tempé

 

REGISTRATION / INSCRIPTION