Le Conseil de fondation


                      soiron_100.jpg           

Rolf Soiron

Président du Conseil de fondation

Rolf Soiron est un industriel suisse . Il  préside actuellement le Conseil d'administration de Lonza et a siégé ou présidé dans les Conseils de Holcim, Synthes et autres. Son expérience internationale couvre un nombre de secteurs variés. Il est membre du Conseil de l’Assemblée du Comité international de la Croix-Rouge.  Il a présidé pendant dix ans le Conseil de l’Université de Bâle et a été élu plusieurs fois à des fonctions politiques communales et cantonales. Il a aussi présidé le conseil du think tank «Avenir Suisse».

   

Beth Krasna

Vice-présidente du Conseil de fondation

Beth Krasna est membre du Conseil des Ecoles polytechniques fédérales depuis 2003 et présidente du comité d’audit depuis 2008. Elle siège aux conseils d’administration de Bonnard & Gardel Holding SA, de Coop, de Raymond Weil SA et de Symbiotics SA. Depuis mai 2014 elle est CEO de The Roberto Giori Company Ltd. Beth  Krasna est également membre de l’Académie suisse des sciences techniques. Elle a un diplôme en génie chimique de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) et un MBA de la Sloan School du Massachussetts Institute of Technology (MIT).

   
Atinc_photo.jpg

Tamar Manuelyan Atinc

Tamar Manuelyan Atinc est chercheuse invitée à la Brookings Institution depuis 2013. Mme Atinc a plus de 30 ans d’expérience dans l’analyse et la mise en œuvre de politiques et programmes de développement. Elle a été vice-présidente du développement humain à la Banque mondiale et a travaillé pour faire avancer les politiques et programmes visant à promouvoir le développement humain, à réduire la pauvreté et à améliorer la gestion économique. Ses recherches récentes portent principalement sur l’amélioration du développement de la petite enfance, les contrats à impact social (social impact bonds) ainsi que les données et la responsabilité pour une éducation plus efficace.

   
Beer_100.jpg

Charles Beer

Charles Beer a été pendant plus de 10 ans conseiller d’État en charge de l’instruction publique, de la culture et du sport du canton de Genève. Il a présidé le gouvernement genevois en 2007 et en 2013. Travailleur social de formation, il a dirigé le syndicat Actions Unia entre 1988 et 2003. Charles Beer est actuellement président de Pro Helvetia et siège notamment dans les conseils de fondation de Partage et de Terre des hommes ; il est également chargé de cours à la Haute école de travail social à Genève (HETS).

   
Beerli_100.jpg

Christine Beerli

Christine Beerli a été membre du Grand Conseil bernois puis élue au Conseil des États de 1991 à 2003, où elle a présidé la Commission de politique extérieure puis celle de la sécurité sociale et de la santé publique. Elle a présidé le groupe Parti radical démocratique (PRD) de l’Assemblée fédérale et a fait partie des commissions de la politique de sécurité, de l’économie et des redevances et des affaires juridiques. Elle a également été directrice de la Haute école spécialisée bernoise Technique et informatique. Elle préside Swissmedic, l’autorité suisse de contrôle et d’autorisation des produits thérapeutiques, et est vice-présidente permanente du CICR.  

   

Jacques Forster

Jusqu’en 2010, Jacques Forster a été membre du Comité international de la Croix-Rouge, dont il a été vice-président de 1999 à 2007. Entre 2007 et 2010, il a été vice-président du Conseil de fondation de l’Institut et, de 1977 à 2006, professeur à l’Institut universitaire d’études du développement (IUED), qu’il dirigea de 1980 à 1992. Titulaire d’un doctorat en sciences économiques de l’Université de Neuchâtel (Suisse), Jacques Forster a collaboré pendant dix ans au sein de la coopération suisse au développement. Il est l’auteur de publications sur les relations Nord/Sud et la coopération internationale au développement.

   

Joëlle Kuntz

Joëlle Kuntz est journaliste et éditorialiste au quotidien suisse Le Temps. Elle est l’auteur notamment de Genève, histoire d’une vocation internationale (Zoé, Genève, 2010), L’histoire suisse en un clin d’œil (Zoé, Genève, 2006) et Adieu à Terminus : réflexions sur les frontières d’un monde globalisé (Hachette Littératures, Paris, 2004).

 

   
Lamont_100.jpg

Michèle Lamont

Michèle Lamont est professeur de sociologie et d’études africaines et afro-américaines et titulaire de la chaire Robert I. Goldman d’études européennes à l’Université Harvard. Spécialiste de sociologie culturelle et comparée, Michèle Lamont a beaucoup écrit sur la culture et les inégalités, le racisme et la stigmatisation, le monde universitaire et le savoir, le changement social et les sociétés prospères, ainsi que sur les méthodes qualitatives. Parmi ses publications récentes figure l’ouvrage coécrit Getting Respect: Responding to Stigma and Discrimination in the United States, Brazil, and Israel (Princeton University Press, 2016). Elle est directrice du Weatherhead Center for International Affairs à l’Université Harvard et codirectrice du programme Successful Societies au Canadian Institute for Advanced Research.

   

Carlos Lopes

Carlos Lopes est professeur auprès de la faculté de commerce de l’Université de Cape Town et Visiting Fellow à la Oxford Martin School de l’Université d’Oxford. Il a servi les Nations Unies dans plusieurs positions, y inclus coordonnateur résident au Zimbabwe et au Brésil, directeur pour les politiques de développement au PNUD, directeur des affaires politiques pour le secrétaire général Kofi Annan, ainsi que directeur exécutif de l'UNITAR et de l'École de Cadres des Nations Unies. Entre 2012 et  2016, il a été secrétaire général adjoint des Nations Unies et secrétaire exécutif de la Commission Économique pour l'Afrique. Il a enseigné dans plusieurs universités comme professeur invité et fait partie d'une dizaine de conseils d'institutions académiques. M. Lopes a publié 22 livres sur les thématiques du développement et l'Afrique. Il a un doctorat en histoire de l'Université de Paris 1, Panthéon-Sorbonne et reçu des doctorats Honoris Causa de l’Université Candido Mendes, à Rio de Janeiro, l’Université de Hawassa en Ethiopie et de l’Université Polytechnique du Mozambique.

   

Jacques Marcovitch

Jacques Marcovitch est professeur de gestion et d’affaires internationales à l’Université de São Paulo (Brésil) et membre du Global Agenda Council for the Future of Latin America du Forum économique mondial (Genève). Il a été recteur de l’Université de São Paulo, président d’Electric Utilities de l’Etat de São Paulo et directeur de l’Institute for Advanced Studies de l’Université de São Paulo. Sa recherche et ses publications portent sur les questions environnementales, l’entrepreneuriat et l’Amérique latine.

   
Photo Nolte DH_100.JPG

Georg Nolte

Georg Nolte est professeur de droit international à l’Université Humboldt Berlin depuis 2008 et co-président du groupe de recherche Berlin Potsdam « The International Rule of Law – Rise or Decline? ». Il est membre de la commission de droit international des Nations Unies depuis 2007 et présidait celle-ci en 2017. Il est également membre associé de l’Institut de droit international. De 2013 à 2017, il était président de la German Society of International Law.

   

Robert Roth

Robert Roth est professeur ordinaire à la Faculté de droit de l’Université de Genève et a été doyen de cette faculté de 2003 à 2007. Il a présidé de 2011 à 2013 la Chambre de première instance du Tribunal spécial pour le Liban. Il est spécialiste de droit pénal  international, européen et suisse.